PRIMVER

Vous êtes

Un outil pour renforcer l’encadrement en maternelle grâce à l’ETNIC

Dans le cadre du Pacte pour un Enseignement d’excellence, le Parlement de la FW-B a adopté un décret concernant l’amélioration de l’encadrement dans l’enseignement maternel. Cet encadrement est calculé grâce à PRIMVER, une application développée par l’ETNIC.

PRIMVER est une application créée en 2004 par notre département Développement. L’interface a été enrichie de fonctionnalités qui lui garantissent plus de souplesse pour répondre, notamment, aux nouvelles dispositions décrétales en matière de renforcement d’encadrement dans l’enseignement maternel. Des mesures qui sont entrées en vigueur dès septembre 2017. En 2018, l’effort s’est porté sur les emplois de puériculteur.trice.s et de psychomotricité.


Quelques chiffres-clés de PRIMVER de l’année scolaire 2017-2018

  • Nombre d’établissements : 1 916
  • Nombre de pouvoirs organisateurs : 823
  • Nombre de dossiers* traités sur une année : 13 614
  • Nombre global d’élèves concernés : 491 851
  • Nombre de périodes/emplois générés sur une année**: 9 565 emplois dans l’enseignement maternel, 523 591 périodes dans l’enseignement primaire


Ses principaux atouts

PRIMVER a été conçue pour déterminer la cadre (nombre d’enseignants) d’une école fondamentale. L’application fournit à la fois des informations sur la structure des établissements et implantations scolaires mises à disposition dans SIEL (Signalétique des Élèves), et sur la manière dont une école compte s’organiser. Il est possible, par exemple, de savoir si celle-ci propose l’immersion linguistique et d’identifier le nombre de périodes et d’instituteurs prévus à cet effet.


Le principe

Une école crée un dossier dans PRIMVER, y encode les années d’étude organisées ainsi que certaines spécificités. Après l’encodage, l’outil globalise les inscriptions des élèves qui figurent dans l’application SIEL et leur attribue des valeurs destinées à calculer les périodes d’encadrement pédagogique dont peut bénéficier l’établissement.

L’interface effectue deux calculs par an pour le primaire : l’un pour déterminer les besoins d’encadrement lors de la rentrée scolaire (mois de septembre) et l’autre pour le reste de l’année. En maternelle, étant donné que le nombre d’enfants fluctue davantage en cours d’année, le cadre est recalculé à quatre reprises supplémentaires.

Sur base des résultats du comptage, une dépêche officielle est émise par l’AGE et envoyée à l’établissement et au Pouvoir Organisateur (PO).


Plusieurs utilités

L’ETNIC permet aux établissements scolaires d’accéder au programme informatique dès les mois de mars/avril de l’année n-1. Ainsi, ils peuvent réfléchir à l’organisation de leur prochaine rentrée, en effectuant des simulations.

Enfin, bien que la priorité de l’application réside dans l’encadrement, les chiffres qui y sont globalisés servent également à d’autres applications notamment la surveillance de midi, l’organisation du ramassage scolaire, l’activation d’un fond mazout ou encore pour des actions ponctuelles, comme lors de la distribution gratuite de produits locaux visant à encourager les habitudes saines chez les enfants.



* Chaque information transmise entre les différentes parties prenantes (établissement, P.O., AGE) fait l’objet d’un dossier (dossier de population, d’encadrement, d’augmentation de cadre en maternel…)

** Au maternel, on calcule en « Emploi » pour les fonctions d’instituteur. Au primaire, on calcule les fonctions d’instituteur en périodes.

Haut de page