PILOTAGE

Vous êtes

Accès direct(s)

Une app’ pour piloter les écoles

Dans le cadre du Pacte pour un enseignement d’excellence, les écoles de la Fédération Wallonie-Bruxelles devront se fixer des objectifs et ainsi participer, en fonction de leur réalité, aux objectifs d’amélioration du Système éducatif. L’application PILOTAGE, l’interface officielle de mise en page et de suivi des Plans de pilotage, va concrètement leur permettre de réfléchir à leur état des lieux, de poser un diagnostic global sur leur établissement  et ensuite de définir des stratégies pour atteindre les objectifs fixés. Et c’est l’ETNIC qui a développé l’application !

Elaboré sur base d’un travail collaboratif interne, le plan de pilotage est propre à chaque école. Il doit être validé par les différentes instances internes et, après avoir reçu l’accord du pouvoir organisateur, être négocié avec le délégué aux contrats d’objectifs (DCO). S’il est approuvé, il devient alors un contrat pour 6 ans entre l’école et le pouvoir régulateur. Une évaluation intermédiaire a lieu après 3 ans pour mesurer l’état d’avancement des actions entreprises et opérer les adaptations éventuelles sur les stratégies à mettre en œuvre avant l’évaluation au terme des 6 ans.


Une belle réalisation de l’ETNIC au service du Pacte d’excellence

PILOTAGE affiche un descriptif de l’école et des rubriques d’indicateurs, soit plus de 80 informations chiffrées différentes par école et par an, ainsi que plusieurs valeurs de référence pour permettre à l’école de se comparer aux autres écoles similaires. Ces indicateurs sont ceux qui étaient précédemment fournis via TABOR* par l’Administration du Ministère de la Fédération Wallonie-Bruxelles, enrichis de nouvelles données et mis à jour régulièrement.

*TABOR est l’application Tableau de Bord des établissements scolaires


Prochaines étapes

PILOTAGE est un projet piloté par la Cellule Organisationnelle du Changement (COC) du Ministère de la Fédération Wallonie-Bruxelles. L’ouverture de l’application aux premières 800 écoles a eu lieu en juillet 2018. D’ici trois ans, l’ensemble des 3000 écoles de l’enseignement ordinaire et spécialisé utiliseront l’application.

Haut de page