Les Maisons de justice

Vous êtes

Accès direct(s)

De nouvelles missions pour l’ETNIC

Depuis le 1er janvier 2015, dans le cadre de la 6e réforme de l'Etat, le personnel des Maisons de justice a quitté le fédéral et relève désormais des Communautés. Suite à ce transfert de compétences, l'ETNIC prend en charge les matières informatiques des Maisons de justice de la Fédération Wallonie-Bruxelles (FWB) : gestion des infrastructures (réseau, téléphonie et postes de travail) et héritage des applications informatiques existantes.


Les Maisons de justice en chiffres

  • Près de 700 membres du personnel supplémentaires au Ministère soit une augmentation de plus de 10% des bénéficiaires des services de l’ETNIC !

  • 15 sites pris en charge : l’Administration centrale des Maisons de justice à Bruxelles et 14 sites opérationnels en Fédération (13 Maisons de justice et le Centre communautaire de St-Hubert pour mineurs ayant fait l’objet d’un dessaisissement) 

  • Environ 660 PC à reconfigurer par l’ETNIC: près de 500 portables et 160 fixes

  • 12 nouveaux centraux téléphoniques

  • 1 call center

Des réalisations majeures en téléphonie

Remplacement des centraux téléphoniques
Pour intégrer l'ensemble des Maisons de justice dans l'infrastructure de la FWB, l'ETNIC a remplacé les centraux téléphoniques de l'Administration centrale et des autres sites en Fédération. Grâce à des IPBX très performants, les usagers ont désormais accès à de nombreuses fonctionnalités supplémentaires : numéros internes gratuits, numérotation courte, transfert des appels facilité, service de messagerie,… L'infrastructure téléphonique est ainsi renouvelée et uniformisée.


Un call center mis en place
L'ETNIC a installé un call center pour l'équipe de supervision du Centre de surveillance électronique chargé du suivi des justiciables porteurs d'un bracelet électronique. Le délinquant placé sous surveillance électronique doit en effet être joignable 7 jours sur 7 et 24h sur 24. Il doit aussi pouvoir contacter l'équipe de suivi s'il a une demande à introduire. Le call center assure une répartition de la charge des appels téléphoniques entrants.


Annie Devos

Administratrice générale des Maisons de justice

"Le passage de l’environnement Justice du fédéral vers l’ETNIC, en voie d’achèvement, se passe bien. Au fur et à mesure des basculements, des leçons ont été tirées et les difficultés sont de mieux en mieux anticipées. Merci beaucoup ! "

SIPAR et SISET : l’attribution de deux marchés publics majeurs

En 2015, l’ETNIC a rédigé, lancé et attribué  deux marchés publics  importants : l’un concerne l’hébergement, la maintenance et le support de SIPAR, logiciel utilisé pour gérer les dossiers des justiciables, l’autre traite de SISET, application de gestion de la surveillance électronique des détenus à domicile. Le marché SISET est cogéré par les trois Communautés (française, germanophone et flamande). Le marché SIPAR est géré par chaque communauté pour la partie qui la concerne, soit l’ETNIC pour la Fédération Wallonie-Bruxelles et la Communauté germanophone, qui lui en a délégué la gestion. Transitoires, ils visent, à terme, une remise en concurrence de la solution et/ou de sa maintenance, voire une internalisation. Ces marchés seront exécutés pendant respectivement trois et quatre ans au maximum.

Haut de page